Actions mémoires 2020

 

Vous trouverez ci-dessous les activité de l'année 2020 les plus marquante de l'ANACR Jura. 

A celles-ci s'ajoutent :

  • la participation aux cérémonies patriotiques dans tout le département tout au long de l'année. L’ANACR compte plusieurs Porte-drapeaux qui se rendent autant que possible aux cérémonies. L’ANACR organise certaines des cérémonies mémorielles sur le territoire jurassien ou aide à les organiser.

Journée du souvenir des victimes de la déportation 2020

Samedi 25 avril à 11h30 s’est déroulé au monument départemental de la déportation à Lons-le-Saunier la cérémonie pour la journée du souvenir des victimes et héros de la déportation.

Dépôt de gerbe de Mr le Préfet du JuraCette cérémonie réduite en raison du Covid 19 remplaçait celle qui aurait du se tenir le soir même à 20h.

Notre président Jean-Claude Herbillon n’aurais pas put assister à cette cérémonie réservée à quelques personnes s'il n’avait été appelé à suppléer le porte drapeau de la FNDIRP et tenir sa place avec le drapeau de la Résistance ANACR.

Une dizainz de personnes pour cette cérémonie particulière : Mr le Préfet du Jura, Mme la Députée , Mr le maire de Lons-le-Saunier, le directeur de cabinet du Préfet et une membre du cabinet chargée de la communication, le président de la FNDIRP et de l’amicale de Neuengamme, moi-même, 1 clairon, un tambour et un journaliste.

Discours du président de la FNDIRPAprès le dépôt de gerbe nous le président dela FNDIRP a fait un discours et lu le message des associations de déportés Puis il y a eu la sonnerie aux morts et c’est tout…

Monsieur le Préfet est arrivé en conduisant lui-même sa voiture, il a très largement insisté sur le respect des distances à respecter entre les personnes et sur le coté partiulier de l’organisation.

Malgré la brieveté de cette cérémonie, il faut noter le coté solennel et très émouvant de ce rassemblement. On pourrait même se demander si le fait de casser par obligation légale le protocole habituel n’a pas provoqué un recueillement exacerbé.

Il faut bien reconnaitre que la situation sociale et médicale du pays, ajouté au décès d’un urgentiste de l’hopitale de la ville a put rassembler les émotions bien au-delà du suel motif de notre présence.

Dans bien des communes les maires se sont rendus au monument au mort avec fleurs et drapeaux. Par contre on ne peut pas faire l’éloge de la télévision de service public qui n’a pas daigné parler de cette journée nationale. Sans cérémonie grandiose à relayer il aurait été si simple de diffuser un témoignage de rescapé pourtant… …………disons simplement que les multiples points de suspension masque notre colère

 

Ceremonie 2020 souvenir déportation

8 mai 2020

L’année 1945 celle de la Victoire sur le nazisme est aussi celle de l’espoir d’un monde nouveau et en paix. Le monde nouveau s’exprime dès mars 1944 par le programme du CNR dessinant les contours d’une « République nouvelle » démocratique et solidaire. Sa mise en œuvre dès l’automne 1944 par le gouvernement de la France Libre.
L’année 1945 c’est aussi la libération des camps de la mort avec par exemple Auschwitz qui est libéré le 27 janvier.
L’année 1945 c’est :
Le 13 février libération de Budapest
Le 6 mars Cologne reprise par les alliés qui franchissent le Rhin à Remagen le 7 mars.
Le 29 mars les soviétiques entrent en Autriche
Le 14 avril les Pays-Bas sont libérés
Le 19 avril les soviétiques entrent dans Berlin
Le 28 avril Mussolini est fusillé par des Partisans
Le 30 avril Hitler se suicide dans son Bunker.
Enfin, le 7 mai 1945 à Reims le Haut Commandement allemand représenté par le Général Jodl signe à 2h41 l’acte de reddition sans condition.
Puis dans la nuit du 8 au 9 mai au quartier général du Maréchal soviétique Joukov à Berlin le Feldmarschall Keitel signait l’acte final de capitulation de l’Allemagne Nazie devant les alliés en présence du Général De Lattre de Tassigny.
Est-il besoin de préciser une fois de plus que contrairement à ce qu’on entend parfois qu’il ne s’agit en aucun cas d’un armistice mais bien d’une capitulation sans condition.
Nous voulions également rappeler le rôle des Résistants dans la libérationd de la France:

 « On estime que les Résistants actifs ont fini par atteindre le chiffre de 480 000 à l’été 1944, soit environ 2% de la population adulte. La connaissance du terrain qu’avaient les Résistants, leur contact avec la population, l’organisation des FFI, les opérations de sabotages et de harcèlement ont considérablement facilité le travail de la 1ère Armée française et celui de la 2ème DB de Leclerc. Ils ont assurément constitués un appoint précieux pour les soldats alliés, un gain de temps et des pertes humaines moindres »

(Les Résistants, l’histoire de ceux qui refusèrent ouvrage publié sous la direction de Robert Belot).


Déclaration du général Eisenhower, commandant en chef des Forces interalliées :
« Notre état-major estimait qu’au cours de la campagne de France, les Forces françaises de l’Intérieur équivaudraient à 15 divisions ; l’aide considérable qu’elles nous apportèrent, en facilitant la rapidité de notre avance, a justifié ce point de vue …Sans eux (les Résistants), la libération de la France et la défaite de l’ennemi en Europe occidentale auraient été bien plus longues, bien plus pénible et nous auraient causé davantage de pertes.»

Traits separation gris

Cette année les commémorations du 8 mai sont particulières en pleine crise sanitaire. Il était pourtant essentiel de commémorer ce 8 mai. 

Une cérémonie départementale s'est tenue à Lons-le-Saunier sous la présidence de Mr Vignon, Préfet du Jura en présence d'une dizaine de personnes comme recommandé par le chef de l'Etat.

Une cérémonie sans tamour ni trompette, ou plutôt si, avec un trambour et un clairon pour les sonneries d'usage mais c'est tout. 

8 mai 2020 Lons le SaunierUn seul drapeau était présent représentant la Résistance, un drapeau pour les représenter tous: celui des CVR. C'est le président de l'ANACR du Jura Jean-Claude Herbillon qui a eut l'honneur de le porter et d'accompagner cette cérémonie. 

Sinon étaient présents les autorités: Mr le Préfet du Jura, Mme la députée, Mr le Maire de Lons, un conseiller départemental et un conseiller régional représentant la présidente. 

Trois gerbes ont été déposée et le Préfet a lu la lettre du Président de la République. 

Ce fut bref, sobre et émouvant et à l'opposé de nos habituelles cérémonies que nous retrouverons certainement dans les prochains mois. 

 

 

 

Et dans tout le Jura de nombreuses communes ont commémoré le 8 mai, en voici deux exemples:

 

BREVANS

Brevans 8 mai 2020Brevans 8 mai 2020

Cérémonie bien particulière cette année comme nous l’avait demandé Monsieur le Préfet du Jura en cette période de confinement dû au Coronavirus.

Pas plus de 5 personnes étaient présentes : Mr le Maire de Brevans Denis Gindre, Pierrette BUSSIERE 1e adjoint et trésorière de l'ANACR Nord Jura,  Jocelyne Vacelet 2e adjoint, Patric Frater 3e adjoint et Michel BUSSIERE , représentant l’ANACR Nord Jura, Secrétaire de l’Association.

La commune de BREVANS n’a pas oublié ses morts, d’abord au cimetière communal sur le monument aux morts ensuite, comme chaque année, au monument au Bois des Ruppes sur la stèle commémorant nos 8 résistants martyrs morts pour la France. Un dépôt de gerbes a été effectuée par Michel BUSSIERE au nom de l’ANACR Nord Jura et Mr le Maire de Brevans.

Après a été procédé à l’appel des morts et suivi d'une minute de silence. La cérémonie fut brève mais pleine d’émotions en ce jour si particulier.

 

 

 

CHILLY-LE-VIGNOBLE

 

8 mai 2020 Chilly le VignobleC'est ici aussi Jean-Claude Herbillon qui était présent pour porter un drapeau, cette fois ci celui de l'ANACR. Mais ici encore moins de monde qu'à Lons afin de respecter la demande des autorités.8 mai 2020 Chilly le Vignoble

Le maire de la Commune Mr Gricourt a lu la lettre du Président de la République et Jean-Claude Herbillon a quant à lui tenu à rendre hommage à notre ami Benito Hyète FFL disparu le 2 avril, en s'inspirant de la lettre de l'UFAC.

Après le dépot de gerbes et les allocutions par de traditionnel verre de l'amitié à la salle des fêtes...

 

 

 

 

 

8 mai 2020 Saint-Maur

En plus de ces commémorations officielles un grand nombres de personnes ont pavoisé leurs maisons, blacons, jardins... Certains se sont rendus au monument pour déposer des fleurs, un texte, observer un moment de recueillement... en respectant les consignes de sécurités et mesures applicables bien évidemment. 

Ce fut le cas par exemple de Roselyne Sarrazin Comédienne au théatre de la petite montagne et membre de l'ANACR qui a déposé  un poème au monument de Saint-Maur.  Ce poème de France Rondeaux de Monbray dite Claude, écrit en septembre 43 s'appelle La porte. France Rondeaux de Monbray dite Claude est morte à Auschwitz.8 mai 2020 aux balcons

 

 

 

 

 

 

 

 

La porte

Ce soir, je pense à mon jardin

Où s'amassent les feuilles mortes.

Ce soir, je pense à mon jardin.

J'aurais bien voulu, c'est certain,

Faire le tour de mon jardin,

Les bonds de mon chien pour escorte !

J'aurais bien voulu, c'est certain,

Faire le tour de mon jardin

Où s'amassent les feuilles mortes.

Mais que le diable les emporte !

Ils ont trop bien fermé la porte.

Ce soir, je pense à mes amis.

Ils viennent à moi en cohorte.

Ce soir, je pense à mes amis;

J'aurais bien voulu, c'est permis,

Serrer vos mains, ô mes amis,

Vos bonnes mains chaudes et fortes !

J'aurais bien voulu, c'est permis,

Serrer vos mains, ô mes amis,

Qui venez vers moi en cohorte !

Mais que le diable les emporte !

Ils ont trop bien fermé la porte (...)

France Rondeaux de Montbray dite Claude - Morte à Auschwitz

Ecrit en septembre 1943

 

 

 

 

 

Hommage à Cécile Rol-Tanguy

Cécile Rol-Tanguy Lons 2012

Le 8 mai 2020 dans l’après-midi nous avons appris le décès de Cécile Rol-Tanguy, Présidente de notre association nationale l’ANACR (Association Nationale des Anciens Combattants et amis de la Résistance).  Elle avait 101 ans et était une des grandes figures de la Résistance intérieure française et tout particulièrement de la Libération de Paris. Issue d’un milieu modeste elle s’était engagée dès 1936 au moment du front populaire et de la guerre d’Espagne. C’est à ce moment qu’elle rencontre Henry Tanguy qui deviendra son époux en 1939. Dès 1940 elle rejoindra la Résistance : elle tape des tracts, des journaux et des documents illégaux…  Elle et son mari ont plongé alors dans la clandestinité. Elle devient alors l’agent de liaison d’Henry.  C’est elle qui tapera à la machine le célèbre ordre d’insurrection parisienne que son mari devenu le colonel Rol, chef militaire régional des FFI d’Ile de France lui dictera et qui conduira à la libération de notre capitale. Elle a vécu la semaine d’insurrection à Paris au cœur de l’action dans le PC souterrain du Colonel Rol sous la place Denfert-Rochereau. Elle sera la seule femme présente quand le Général De Gaulle recevra l’Etat-Major des FFI d’Ile-de-France, le 26 août 1944 à l’Hôtel de Ville.

 

 

Comme l’a dit sa famille : « Jusqu’à son dernier souffle, Cécile ROL-TANGUY témoignera de sa fidélité à l’utopie généreuse du communisme, à ses engagements de jeunesse pour la justice sociale et l’émancipation des femmes. ». Jusqu’en 2014, elle animera régulièrement des échanges sur la Résistance avec des collégiens et lycéens.

En 2012 Cécile Rol-Tanguy avait retrouvé le Jura, une région qu’elle connaissait pour y avoir séjourné plusieurs fois en vacances avec Henry. Elle avait pu lors d’une journée d’excursion le samedi de notre congrès visiter la fraternelle et les musées de la pipe et du diamant à Saint-Claude. Et puis Lons-le-Saunier est lié à Cécile car le jour si important de la Libération de Paris, le 25 août, est aussi le jour de la Libération de Lons-le-Saunier. C’est à notre congrès de Lons-le-Saunier qu’elle est devenue une des présidentes de l’ANACR avec Henriette Dubois.

Elle avait également honoré la Résistance jurassienne au monument départemental avec les autres présidents de l’ANACR Louis Cortot et Pierre Martin. Comme toujours elle nous avait expliqué qu’elle avait accepté ces décorations (Grand Officier de la Légion d’honneur, Grand Croix dans l’Ordre national du Mérite, Médaille de la Résistance, Croix du Combattant Volontaire de la Résistance) que pour honorer toutes les femmes restées dans l’ombre qui étaient pourtant indispensables dans la Résistance et la clandestinité. C’est pourquoi ici dans le Jura elle avait notamment eut à cœur d’honorer les sœurs Bergerot qui ont hébergées de nombreux Résistants à Villevieux et sont mortes presque sans reconnaissance de la France.

Finalement elle nous a quitté le 8 mai, jour anniversaire de la Victoire contre le nazisme, tout un symbole, chaque 8 mai et pour très longtemps elle sera dans nos cœurs et avec nous pour les cérémonies. Au nom de l’ANACR Jura Merci Madame.

Garance Herbillon, responsable départementale de l’ANACR : «  J’ai rencontré Cécile lors de notre congrès à Lons en 2012 et j’ai pu la revoir souvent après étant membre du conseil national. Elle était toujours douce et élégante. Je garde un souvenir particulièrement émue d’une intervention qu’elle a fait pour nous raconter la libération de Paris : l’histoire vue par son regard de femme engagée, et l’amour et l’admiration qu’elle avait pour son mari. Je garderai d’elle sa gentillesse et le souci de chaque instant du combat et de la place des femmes dans notre société. Ce jour là elle laissait encore tous les honneurs à son mari et aux autres et pourtant quel parcours ! Elle continuera à être pour moi un guide comme de nombreux amis Résistants qui nous ont malheureusement quittés.»

Jean-Claude Herbillon, Président ANACR Jura, Membre du bureau national de l’ANACR : « Cécile je l’avais croisée souvent à des congrès nationaux. Mais à Lons en 2012 c’est là que nous nous sommes vraiment rencontrés avec cette vieille dame menue et frêle avec de beaux yeux vifs et un regard droit et profond. Je l’ai revus souvent étant membre du bureau national pour des réunions : discrète, avec une voix douce et une présence de tous les instants jusqu’à ce que sa présence s’espace et finalement qu’elle ne puisse plus venir. Mais elle a toujours été là à nos yeux ! »

Article du Progrès

Journée nationale de la Résistance, 27 mai 2020

 

Ce 27 mai 2020 comme chaque année nous commémorions la journée nationale de la Résistance. Comme le demande la loi instaurant cette journée c'est l’occasion de transmettre la mémoire et les valeurs de la Résistance, notamment aux écoliers.

Mais cette année aucun élève n’était présent, ni public d’ailleurs. Ce fut donc une cérémonie bien particulière qui s’est déroulée exceptionnellement dans la cour d’honneur de la préfecture du Jura. Mais malgré la crise sanitaire qui touche notre pays et le monde, il était important de célébrer la journée nationale de la Résistance.

 

Mr le Préfet du jura, Mr le délégué militaire du jura, un représentant du maire de Lons le Saunier, Mme la Députée, une conseillère départementale, Mr le directeur départemental de l’ONAC, deux musiciens, Jean-Claude Herbillon président de l’ANACR Jura, Michel Bussière porte drapeau de l’ANACR et Garance Herbillon de l’ANACR étaient réunis face à la plaque rendant hommage au préfet Résistant Alfred Golliard.

27 mai 2020 Jura - Rang protocolaire27 mai 2020 Jura - Mr  Bussière Porte-drapeaux ANACR27 mai 2020 Jura - Musiciens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27 mai 2020 Jura - Discours président de l'ANACR

Après un mot d’introduction de Mr le directeur de l’ONAC Jean-Claude Herbillon président de l’ANACR a lu le message de notre association.  Ce message dans une grande partie rendait hommage à Cécile Rol-Tanguy et Benito Hieyte qui nous ont quittés récemment. C’est pour leur rendre hommage que les membres de notre association étaient habillés de noir et arboraient des badges avec leurs photos.

 

Puis Garance Herbillon s’est avancée pour chanter a capela le chant des partisans face à ce public restreint.

27 mai 2020 Jura - Mr le Préfet

Ensuite Mr le Préfet du Jura a lu le message de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées.

 

Pour finir cette cérémonie il a été procédé au dépôt de gerbes suivi par la sonnerie aux morts et la minute de silence. C’est enfin la Marseillaise, jouée à la trompette, a raisonné.

Cette cérémonie bien que restreinte fut empreinte d’une grande émotion.

27 mai 2020 Jura - Mr le Préfet et Mme la Députée

27 mai 2020 Jura- Badge d'hommage à nos disparus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la suite de cette cérémonie les trois membres de l’ANACR se sont rendus au monument en hommage à la Résistance jurassienne pour y déposer une gerbe.

27 mai 2020 Jura - Monument de la Résistance jurassienne27 mai 2020 Jura - Monument de la Résistance jurassienne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez le discours prononcé par le Président de l'ANACR Jura ICI