Actions mémoires 2013

 

Cycle ciné-débat et conférence-débat à Saint Claude

Cycle organisé en partenariat avec la Fraternelle où trois évènements ont marqués le 70e anniversaire de la création du CNR.

Rafle avril 1944 brando
Mardi 18 mai à 18h projection du film: BLESSURES. Un documentaire réalisé par Marie-Hélène Roinat sur un texte et avec la complicité d’André Lorenzini sur la rafle du 9 avril 1944 à Saint Claude.
9 avril 1944. Ce jour là un enfant, André, assiste à cette scène dramatique et voit son père embarqué vers la déportation.
Ce père reviendra des camps et racontera soir après soir le récit de sa déportation à son fils.
Le film Blessures vient questionner l’héritage d’une telle mémoire, comment y rester fidèle, comment vivre avec ces images en tête, comment s’en détacher ?

Film Faire quelque chose
 

Mardi 18 mai à 20h30 projection du film: FAIRE QUELQUE CHOSE. Un documentaire réalisé par Vincent Goubet à la rencontre des derniers résistants français de la deuxième guerre mondiale.
Raymond Aubrac, Stéphane Hessel, Lise London, Cécile Rol Tanguy, Madeleine Riffaud, Jean-Louis Crémieux Brilhac, Jacqueline Timbaud, Robert Chambeiron, l’auteur recueille la parole de ces nonagénaires saisissant par leur vivacité d’esprit et la force intacte de leurs espérances.
Au début des années 1940, tous ont décidé de « faire quelque chose » contre ce qui leur paraissait inacceptable.
Conçu comme un dispositif de transmission générationnelle, le film est le récit de leurs combats et des valeurs qui les ont portés.
Ces échanges font évoluer, le temps du film, du passé vers le présent et questionnent sur ce que peut être l’engagement aujourd’hui.

 

Conférence Cécile VastJeudi 30 mai à 19h dans le cadre ''des jeudis de la Frat'' rencontre-débat avec Cécile Vast (docteur en histoire, chercheur associé au Laboratoire de Recherches historiques Rhône-Alpes (LARHRA), professeur d’histoire-géographie, chargée de mission scientifique au musée de la Résistance et de la déportation de Besançon).
Que reste-t-il de la Résistance ? Cette question est-elle toujours d’actualité ?
Il y a 70 ans, le 27 mai 1943, la première séance du Conseil National de la Résistance se réunissait à Paris sous la présidence de Jean Moulin.
La figure du martyr panthéonisé en 1964 et le programme du CNR restent sans doute, avec l’appel du Général de Gaulle le 18 juin 1940, les traits les plus célébrés d’une Résistance dont l’identité est, en réalité, de plus en plus méconnue.
En retraçant ses apports et ses héritages, ses réussites et ses échecs, le propos abordait la question : que reste-t-il de la Résistance ?

Cérémonie-Conférence à Dole, 30 mai 2013

Jeudi 30 mai la municipalité de Dole en partenariat avec l’ANACR a rendu à Jean Moulin un hommage plein de solennité. Le rassemblement était convoqué à 17h devant la plaque de rue portant le nom du grand Résistant. De nombreuses personnalités étaient présentes, elles avaient répondu à l’invitation de Mr Jean-Claude Wambst maire de Dole et Fernand Ibanez Résistant et président de l’ANACR Jura nord. On pouvait notre la présence de Mr le sous préfet de Dole, de conseillers généraux, de conseillers municipaux, de maire des localités environnantes et de nombreuses personnalités du monde combattant parmi lesquelles bon nombre de Résistant.

Tous témoignaient par leur présence de l’attachement à la figure de Jean Moulin, à son rôle déterminant pour l’unification de la Résistance intérieure.
Jean Moulin c’est un héritage légué aux générations futures, il représente avec ses camarades Résistants la réponse patriote à la trahison du Vichy (Collaboration, STO, Milice). A la suite de la cérémonie, tous se sont retrouvés à la mairie de Dole pour suivre la conférence du professeur Ducerf dédiée à Jean Moulin.

Inauguration de l’exposition nationale : Jean Moulin, 22 juin 2013

Samedi 22 juin. En partenariat avec l’ONACVG, l’ANACR du jura a organisé au château de Villevieux l’inauguration de l’exposition nationale : Jean Moulin.
Une centaine de personnes avait répondu à l’invitation, parmi lesquels de nombreuses personnalités du monde politique, associatif et du monde combattant, parmi lesquels un bon nombre de Résistants. Monsieur et Madame Monnier propriétaires des lieux nous ont chaleureusement accueillis dans le parc du château où nous avions installé les 16 panneaux de l’exposition : « Jean Moulin les engagements d’une vie ».

 Ce château chargé d’histoire appartenait aux soeurs Bergerot (Marguerite, Marie-Louise et Cécile) grandes figures de la Résistance. Elles y ont accueilli plusieurs dizaines de clandestins arrivant ou en partance pour Londres. Monsieur et Madame Monnier n’hésitent jamais à ouvrir leurs portes pour ce genre de cérémonies car ils tiennent à ce que ce site reste un lieu où la mémoire se transmet en perdurant le souvenir des trois soeurs Bergerot. Ayant voulu associer les soeurs à cette cérémonie, l’ONACVG avait fait réaliser un immense poster toile à partir d’une des rares photos où elles figurent toutes les trois.

 A partir de 15h les visiteurs ont pu visiter l’exposition avant la cérémonie d’inauguration à 16H. Le mot d’accueil fut prononcé par Jean-Paul Gauthier maire de Villevieux, suivie d’une brève allocution du directeur de l’ONACVG Yves Oper dont voici l’intervention :


« Si les pierres de ce lieu pouvaient nous dire… Des ombres sont passées… il y a longtemps déjà. Parmi elles des noms qui nous parlent encore du temps ou notre monde côtoyait les ténèbres.

Mesdames et messieurs, nous sommes en 1943. A cette période, le mot liberté avait pleinement son sens dans une Europe pliée au joug de l’occupant. Dans un pays déshonoré par la défaite et divisé par les hommes, donner un sens au NON était déjà un combat. Jean Moulin fut un homme de combat, fauché en pleine action à l’âge de 44ans. Homme de conviction, patriote convaincu, aux ordres de valeurs sublimant son pays, la force de Jean Moulin fut de se battre en silence, dans l’humilité et les privations, sans jamais trahir sa parole et ses compagnons. Bâtisseur d’idées, réunificateur de combattants, Jean Moulin s’acquitta avec honneur et désintéressement de la mission qu’il a acceptée pour que son pays puisse revivre.
 

Mesdames et Messieurs, celui que l’on appelle REX est venu dans cette maison. Nous sommes en début 1943, en début février. Rex attend un avion qui ne vient pas. Finalement, c’est Léontine qui accueillera le Lysander qui l’amène en Angleterre. Hier, 21 juin 1943 il a été arrêté à Caluire.
Cette exposition lui est dédiée, avec une pensée toute particulière pour trois Jurassiennes, je pense aux trois soeurs Bergerot, qui ont pris tant de risques pour accueillir, en connaissant les risques, tant d’hommes et de femmes de l’ombre. »


Le représentant de l’ANACR, Jean-Claude Herbillon a ensuite prononcé une allocution retraçant la vie de Jean Moulin en insistant largement sur son séjour à Villevieux alors qu’il était accompagné du Général Delestraint.
A la suite de cette intervention et avant d’écouter le chant des partisans il a lu une lettre de Raymond Aubrac datée du 20 avril 2010 et relative au chant des partisans.

Pour terminer la cérémonie 5 jeunes enfants du village accompagnés de Résistants et d’élus ont déposés des bouquets de violettes au pied du poster des trois soeurs en mémoire des bouquets de violettes que Jean Moulin leur avait offert durant son séjour. Les participants ont enfin pu revoir l’exposition et se désaltérer au vin d’honneur offert par la municipalité de Villevieux.

 Quelques jours plus tard l’exposition a commencé à voyager, elle a été installée par l’ANACR au collège de Bletterans le jour des portes ouvertes. Les élèves ont également eu le plaisir d’écouter et de discuter avec Jean Machuron (Résistant).

 Cette exposition est disponible à titre gratuit dans chaque département, pour le Jura vous pouvez nous contacter ICI, pour en découvrir plus sur cette exposition vous pouvez vous rendre LA!!!

 

Cérémonie d’hommage à Jean Moulin, 21 juin 2013

ANACR Drapeau

 

Vendredi 21 juin à 9h, à la demande du ministre des Anciens Combattants, chaque préfecture et sous préfecture devait organiser une cérémonie en hommage à Jean Moulin. Le Préfet du jura avait choisi une cérémonie simple dans la cour d’honneur de la préfecture, devant la plaque commémorative aux préfets Résistants.

L’’ANACR était représentée par son président, il était accompagné d’un représentant de CVR (Combattants volontaires de la Résistance) Mr Maurice Loisy.
Une classe du collège Briand a interprété le chant des partisans et l’hymne de la Résistance française. Mr le préfet Francis Vuibert a lu un extrait du discours d’André Malraux lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon en 1964.

Le personnel de la préfecture participait à cette cérémonie émouvante qui fut suivie par le verre de l’amitié offert aux invités. Ce moment de convivialité nous a permis de brèves rencontres avec les jeunes élèves.

Partenariat avec le dispositif ULIS de la cité scolaire Henri Vincent de Louhans

 

Classe ULIS au mémorial de CaenLe dispositif ULIS avait monté un projet pédagogique « Devoir de mémoire » qui les a emmenés du 22 au 25 mai sur les plages du débarquement. L’ANACR de Lons a été sollicitée pour travailler avec les élèves sur la Résistance, et son impact dans la réussite du débarquement allié.
Ce travail sur l’histoire de la Résistance s’est déroulé en 5 séquences de 2 heures dans la classe ULIS, où nous avons évoqué documents à l’appui, la situation en  1940, les prémices de la Résistance, Jean Moulin, qui étaient les Résistants, etc. si nous n’avons pu accompagner le groupe en Normandie, nous les avons conduit au château de Villevieux, sur le terrain Orion, ainsi qu’au musée de la Résistance de Nantua.
Le projet pédagogique s’est clôturé en juin par une grande exposition « Débarquement et Résistance » dans les locaux de l’établissement. 

Action Hommage à Jean Moulin 21 Septembre 2013

Le 21 septembre l’ANACR de Lons a décidé de rendre hommage à Jean Moulin et d’aller à la rencontre de la population de la ville pour présenter la Résistance et notre association. L’après-midi mémoire s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord de 14h à 17h30 nous avons tenue un stand sur le parvis du CARCOM. Nous avons présenté aux passants les diverses actions de notre association et l’exposition nationale Jean Moulin. Le tout dans une ambiance festive grâce à la vente de boissons et de gourmandises, et la diffusion de musiques de la chanson française. La population a largement répondue présente à ce rendez-vous.

Action Hommage à Jean Moulin 21 SeptembreAction Hommage à Jean Moulin 21 SeptembreAction Hommage à Jean Moulin 21 Septembre

 

 

 

 

 

 

 

 

 Durant ce temps Yannick Roueire a réalisé une fresque en hommage à Jean Moulin tout au long de ce beau moment de partage. Cette fresque est une belle réussite.

Réalisation de la fresque en 2013

 

Réalisation de la fresque par Yannick Roueire en 2013

Réalisation de la fresque en 2013

 

 

 

 

 

 

Membres de l'ANACR Jura

 

Echange entre les générations

Fresque par Yannicke Roueire

 

 

 

 

 

 

 

Fresque jean moulin par Yannick Roueire

 Dans un second temps nous avons procédé à une cérémonie à la plaque de la rue Jean Moulin. Nous tenions particulièrement à remercier pour leur présence Mr Oper directeur de l’ONACVG, Mme Brulebois Vice-présidente du conseil général, Mr Duvernet conseiller général et les portes drapeaux.

Discours de Jean-Claude Herbillon ANACR JuraCérémonie d'hommage à Jean Moulin 2013 ANACRLes porte-drapeaux et Résistants: Mr Loisy et Machuron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inauguration de la rue Lucie et Raymond Aubrac, 25 octobre 2013

Rue Lucie et Raymond AubracLe vendredi 25 octobre, par un temps printanier, l’ANACR et la municipalité de Dole inaugurait une rue à la mémoire de Lucie et Raymond Aubrac.

Cette cérémonie s’est tenue en présence d’Elizabeth Helfer-Aubrac fille de Lucie et Raymond. Dans son allocution elle a tenu à souligner que l’action de ses parents était indissociable de celle de leurs camarades Résistants.

Monsieur Wambst maire de Dole a quant à lui rappelé que Résister se conjugue toujours au présent. « Résister contre l’indifférence, l’individualisme, la misère, les conditions de vie, les renoncements de la société, mais aussi résister à nos propres faiblesses afin de forger nos propres exigences ».
A la suite de la lecture d’une lettre que Raymond Aubrac avait adressé à des scolaires jurassiens à propos du chant des partisans, Jean-Claude Herbillon président départemental de l’ANACR a retracé la vie de Lucie et Raymond Aubrac de leur enfance à leur mort, sans oublier de signaler que leur Résistance ne s’est pas arrêtée en 1945, mais qu’elle les a accompagnés tout au long de leurs vies. Il a également tenu à préciser que l’on ne pouvait comprendre leurs Résistances si l’on oubliait de prendre en compte leur grand amour réciproque.

Inauguration de la rue Lucie et Raymond AubracInauguration de la rue Lucie et Raymond AubracInauguration de la rue Lucie et Raymond Aubrac

 

 

 

 

 

 

 

A la suite des sonneries d’usages, la chorale « La Sarabande » a interprété La Marseillaise, le chant des partisans et la complainte du partisan. De nombreux porte-drapeaux avaient fait le déplacement pour cette belle cérémonie. Parmi une belle assistance nous pouvons noter la présence de Mr le sous préfet, de Mr Sermier député, de Mr Barbier sénateur, ainsi que de plusieurs conseillers généraux et régionaux, maires entourés de nombreux Résistants.

Fernand Ibanez ANACR NJElisabeth Helfer-AubracJean-Claude Herbillon ANACR Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à tous, en particulier à Mr Gonthier du Souvenir Français qui a assuré le rôle de maître de cérémonie, à Mr le maire de Dole pour son accueil, à Mm Charron des services de la ville qui a assuré la liaison organisationnelle avec l’ANACR.
A la fin de la cérémonie, un vin d’honneur a été servi à l’hôtel de ville, où l’assistance a pu apprécier l’exposition dédiée à Lucie et Raymond, ainsi que deux immenses fresques dédiées à la Résistance et à Jean Moulin. Ces fresques ont été réalisées par Yannick Roueire membre du comité lédonien de l’ANACR.

Inauguration de la rue Lucie et Raymond AubracInauguration de la rue Lucie et Raymond Aubrac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sortie mémoire du 28 novembre 2013

L’association « Les amis de la Borne aux Lions », l’ANACR de Saint-Claude et de Lons ont organisé une sortie à Lyon pour une visite guidée de la prison de Montluc et du Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD).
Une vingtaine de participants ont pris le bus à Oyonnax de très bonne heure par un froid hivernal afin de suivre des 10h une visite guidée de la prison de Montluc, haut lieu d’enfermement des Résistants. Beaucoup d’émotions nous étreignaient à la pensée des souffrances de Jean Moulin, et face à la cellule de Raymond Aubrac.

L’ANACR de Lyon nous a accueillis à notre arrivée et nous a accompagnés toute la journée. C’est avec un grand plaisir que nous avons retrouvé notre ami Roger Gaget (Robin).
A la suite de la visite, nous avons été conviés à prendre le repas dans le vieux Lyon, dans un « bouchon » tenu par le fils de Mr Gaget où nous avons été particulièrement bien reçus. Repas lyonnais, ambiance et souvenirs, avant de prendre le chemin du CHRD pour une visite guidée du nouvel agencement du musée.
Une vraie belle journée qui en appelle d’autres.