Témoins et passeur de mémoire

Malgré le poids des ans, les anciens résistants continuent d’œuvrer au travail de mémoire dans leurs associations, mais aussi auprès des jeunes

dans les lycées et collèges. Chaque témoignage est unique et rend compte de ce que le témoin a vu, entendu et vécu. Chaque récit retrace une histoire personnelle et éclaire à sa façon ce qui s’est passé dans un endroit donné, à un moment donné.

 

En ce qui concerne les passeurs  de mémoire que nous sommes, nous les amis-es  de la résistance, engagés dans la transmission des valeurs

de la résistance avec nos anciens, qu’en  sera-t-il le jour où tous nos témoins auront disparu… Nous serons à ce moment-là, la première génération de passeurs de mémoire après l’ère des témoins. Mais nous serons aussi la dernière génération à les avoir côtoyés, à nous être imprégnés de leur histoire, à les avoir accompagnés jusqu’au bout de leur engagement. Il y a une place particulière à prendre et à assumer.

Qu’en sera-t-il alors de notre légitimité ? Comment construire cette légitimité ? Et quelles seront les limites de cette légitimité ?

 

Une chose est sûre : nous aurons besoin d’avoir des témoignages. C’est pourquoi nous avons le devoir de collecter jusqu’au  bout « les moments

d’histoires personnelles » de ceux qui sont encore présents.
 Créer c’est inventer de nouvelles formes de rencontres avec les jeunes en utilisant, dès aujourd’hui, les nouveaux moyens de communication. La mise en route de notre site internet s’inscrit dans cette démarche.

Créer c’est peut-être utiliser vidéo, cinéma, peinture, photographie, bande dessinée, musique etc … et toute autre forme d’expression qui pourraient nous rapprocher de nos concitoyens autour des valeurs de la résistance.

 

C’est pourquoi nous nous sommes dotés d’une caméra numérique car il est d’une importance capitale de recueillir les témoignages de ceux

qui ont participé à la résistance dans notre département  pendant qu’il est encore temps, nous ne pourrons nous permettre d’avoir des regrets.

 

 

C’est pourquoi nous lançons un appel aux témoins où personnes connaissant des témoins à nous contacter pour passer le cap.

 

 

 

 

COURAGE LES ANCIENS, les travaux déjà réalisés nous amènent à dire que s’il est parfois difficile d’oser parler devant cette petite machine, c’est toujours un grand moment d’émotion, de fraternité et de convivialité inter-générations que ce moment d’interview.

 

 

Ils ont déjà osé affronter l’oeil de la caméra :

Jean Bourgeat - Fernand Ibanez - Roger Pernot - René Roquelle - Georges Boisselot - Serge Marciat - R. Badet - Georges Bienmiller - Madame Alizier  - Thérèse Choquet - Léon Soyard - Walter Zoz ………

 

Vous êtes volontaires pour rencontrer notre équipe de reporters pour une interview ou pour évoquer les modalités que vous souhaitez avant un éventuel tournage, contactez :

 

Jean-Claude Herbillon 06 76 54 82 99 - 03 84 47 49 17

André Robert 03 84 44 51 98

Jean Machuron 03 84 47 11 95

René Lançon 03 84 42 80 78