Journées Mémoire(s)-Résistance(s) 13 et 14 janvier 2010

L’ANACR du Jura à l’initiative de son comité lédonien Lucie et Raymond Aubrac a organisé  les 13 et 14 janvier 2010 une journéeMémoire(s)-Résistance(s) ayant pour thème "Lucie Aubrac et l’idée de résistance".

 

 

Première journée: 13 Janvier 2010

  • De 15h à 18h Raymond Aubrac et Laurent Douzou (Historien, professeur à l'IEP de Lyon et auteur de la biographie de Lucie) ont fait table commune à la Librairie des Arcades à Lons-le-Saunier pour rencontrer les lecteurs et dédicacer leurs livres. L’historien et l’époux pour une dédicace conjointe : ce fût une très belle rencontre pour un public-lecteur très nombreux.
  • En soirée, devant une salle comble de quelques 300 personnes, Laurent Douzou a d’abord évoqué "Lucie Aubrac et l’idée de résistance" pendant 3\4 d’heure puis l’historien et le résistant ont répondu conjointement aux multiples questions du public.
  • Laurent Douzou lui même s'est dit étonné par une aussi grande affluence, à la librairie au cours de l'après-midi, et surtout à la soirée au CARCOM qui était pour l'occasion plein.

 

Deuxième journée: 14 Janvier 2010

  • De 10h à12h une centaine de lycéens a pu écouter Raymond Aubrac et Laurent Douzou. Paule Petitjean, la proviseur a insisté lors de son introduction sur le caractère exceptionnelle de cette rencontre avec un acteur primordial du mouvement  Libération .Raymond Aubrac a raconté les évènements qui ont jalonné son parcours pendant la dernière guerre laissant à Laurent Douzou l’historien le soin de les expliquer.Bien entendu, Raymond Aubrac a largement insisté sur sa période jurassienne de fin novembre 43 à février 44, période durant laquelle sa famille recherchée et traquée n’a du son salut qu’à toutes les personnes qui ont pris le risque de les accueillir.
  • Après un vibrant hommage au docteur Jean Michel surnommé le docteur du maquis et qui a assisté Lucie en instance d’accoucher dans les moments précédents le départ pour l’Angleterre.Le docteur Michel a été assassiné par les nazis en avril 1944. Le lycée d’enseignement général de la ville porte aujourd’hui  son nom. Un vibrant hommage aussi pour les sœurs Bergerot de Villevieux qui ont hébergé tant de résistants, dont Jean Moulin.
  • Pour finir Raymond Aubrac a parlé de la place des femmes dans la résistance, de l’agent de liaison à la résistante active dans un groupe, mais il a aussi parlé de toutes celles qui ont assuré le quotidien de l’accueil, de la cuisine, du ravitaillement, de l’entretien du linge, des soins infirmiers etc… "Que serait-il advenu sans ses milliers de femmes de l’ombre !?" dira-t-il pour finir la rencontre.
  • A midi, à l’invitation du lycée, Paule Petitjean a accueilli pour un repas fort apprécié, Laurent Douzou, Raymond Aubrac, les membres de l’ANACR de Lons-le-Saunier,des professeurs et représentants de l’inspection académique ainsi que Mademoiselle Santoni , directrice du service départemental de l’ONAC qui  nous a honoré de sa présence mercredi soir et jeudi matin merci à elle pour cette participation.

En fin d’après-midi l’historien et le résistant ont repris le TGV pour la capitale après deux journées bien remplies.

A bientôt à tous les deux pour la réalisation d’un nouveau projet Mémoires !!!

L'ANACR du Jura tient à remercier chaleureusement pour son implication totale dans ce projet Monsieur Thouvenot, propriétaire de la Librairie des Arcades de Lons-le-Saunier et toute son équipe pour son travail et son intérêt.

 

Retrouvez les photos de cet évènement ICI.